Fiction télé sur l’ENA, « l’école du pouvoir », 1ère partie

Cette fiction rapporte l’histoire de la promotion Voltaire (sortie en 1980) depuis l’oral d’entrée en 1978.

Les personnages ne sont pas rééls (François Hollande, Ségolène Royal, Dominique de Villepin qui sont sortis de cette promotion sont suggérés, pas représentés fidèlement dans les images).

Un frère et une soeur sont représentés dans le téléfilm, les « de Cigy ».

La première partie de cet excellent téléfilm a été diffusé par Arte jeudi 23 septembre 2010.

Cette fiction peut-être vue comme un « documentaire »/docu-fiction sur la fin des années 1970 et le début des années 80.

Contexte du début de l’histoire : élections municipales françaises de 1977 remportées par l’union de la gauche

Problématiques abordées dans le téléfilm :

expulsion de l’université Paris VIII de ses locaux de Vincennes suite aux pressions de la municipalité parisienne de droite.

Le fils d’ouvrier pensait que la gauche gagnerait les élections législatives de 1978 (lors desquelles la majorité sortante giscardienne a été reconduite).


L'Ecole du Pouvoir par pepperspace

Lutte des paysans contre le camp militaire du plateau du Larzac.

Construction de l’usine d’enrichissement d’Eurodif avec un actionnariat iranien et un potentiel client irakien

emplois fictifs à la marie de Paris

Autre scène importante de l’histoire : le vote pour choisir le nom de la promotion.

Cette fiction a-t-elle été filmée dans les locaux de l’ENA rue de l’Université (locaux rachetés par Sciences Po).

Un des points qui est intéressant est le fait que l’avocat rentré par le concours interne est « plus à gauche » que le fils d’ouvrier qui se plie aux usages à cause de la pression sociale et des conventions qu’il préfère respecter.

Un autre débat idéologique a lieu entre 2 étudiants de l’ENA, l’un soutenant Michel Rocard dans la course à l’investiture de l’élections présidentielle pour le PS, l’autre soutenant Mitterrand.

Les écuries pour réviser.

Amitiés au delà des convictions politques.

Aggression de l’Iran par l’Irak.

Annonce de la candidature de Michel Rocard face à François Mitterrand dans la « primaire » socialiste et retrait de Rocard.

Amphi « garnison »
Louis de Cigy prend l’inspection des finances. Le fils d’ouvrier prend le Conseil d’Etat, contrairement à ses engagements. La soeur de Cigy prend abandonne les grand corps conformément à ses promesses et prend le budget. La simili-Ségolène Royal prend la Cour des comptes (entorse à la réalité historique, Ségolène Royal est sortie 95e).

Election présidentielle de 1981 : 1er tour, débat télévisé d’entre-deux tours (« vous n’être plus le président et je ne suis pas votre élève », « vous êtes l’homme du passif ») et 2nd tour.

Louis de Cigy ~= Dominique de Villepin
Matthieu Ribero, fils d’ouvrier ~= François Hollande
Caroline Séguier, fille ambitieuse qui offre ses charmes à Cigy mâle puis au fils d’ouvrier = Ségolène Royal
Laure de Cigy = ?
Abel = ?

2 réflexions au sujet de « Fiction télé sur l’ENA, « l’école du pouvoir », 1ère partie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *