émissions de radio avec Mario Bettati, docteur en droit international et initiateur du « droit d’ingérence » (humanitaire)

1/5
Mario Bettati le juriste et Bernard Kouchner l’urgentiste

2/5
2) La naissance du droit d’ingérence en 1987-1988

3/5
Assistance à peuples en danger : Arménie, Kurdistan irakien, Croatie

4/5
La lutte contre l’impunité : Tribunal pour l’ex-Yougoslavie, le Rwanda et Cour Pénale Internationale

5/5
Du crime de génocide au crime d’écocide

Agrégé des facultés de droit, ancien doyen et professeur honoraire à Paris II, Mario Bettati est un juriste qui a réussi à faire bouger les lignes dans les relations internationales.

Il fut l’initiateur du droit d’ingérence humanitaire et aujourd’hui il combat pour un droit d’ingérence écologique.
Cette notion de droit d’ingérence que ce vieil ami et conseiller de Bernard Kouchner a réussi à faire inscrire dans les textes des Nations-Unies, est aujourd’hui connue de tous.
La communauté internationale a le droit, ou même le devoir, de passer outre la souveraineté d’un Etat pour protéger une population en danger y compris en utilisant la force.
Elle l’a fait en 1991 pour sauver les Kurdes d’Irak et en Somalie , dans l’ex Yougoslavie, au Kosovo comme au Timor oriental, ou en Libye en 2011 cette fois au nom de la « responsabilité de protéger » concept directement issu du droit d’ingérence.
Mais la guerre au nom de l’humanité – un oxymore – pose aussi de nombreux problèmes juridiques, politiques et éthiques.

En compagnie de Mario Bettati, auteur notamment du « droit d’ingérence » et du « droit international de l’environnement », l’un et l’autre chez Odile Jacob, nous évoquons cette longue bataille pour le droit humanitaire et l’instauration d’une justice pénale internationale.

Livres de Mario Bettati :

Le droit d’ingérence

Droit international de l’environnement (Le)

Droit international de l’environnement

Une réflexion au sujet de « émissions de radio avec Mario Bettati, docteur en droit international et initiateur du « droit d’ingérence » (humanitaire) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *